Même quand on n’est pas souple!

autofellation

autofellation

Un homme peut parfaitement pratiquer sur lui-même ces caresses qui portent l’auto-érotisme à son acmé. C’est une grand plaisir qui n’empêche pas de s’adonner aux autres pratiques plus courantes. Ce n’est pas, contrairement à ce qu’on pourrait croire, une question de souplesse.

Ce contenu a été publié dans C'est grave docteur ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *