Les amis de toujours

” ça s’appelle des amis et dès que le temps se couvre, ils disparaissent sous les portes et dans le trou des murs, fuyants, furtifs, des cafards, des cloportes !”

Michel Audiard dans “La Métamorphose des cloportes d’après Alphonse Boudard

Ce contenu a été publié dans Plus vrai que vrai, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *