Courage, fuyons . . .

“Il n’est pas simple de défendre ses positions face à Nicolas Sarkozy quand on est ministre.

Quand on ne l’est plus, on regrette de ne pas avoir été plus courageux mais c’est trop tard.” Hervé Morin, ancien ministre

Ce contenu a été publié dans Plus vrai que vrai, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *