Off the record

Une journaliste de France inter interviewée : “A France Inter , on est libre, mais il ne faut pas le dire, on passerait pour un lèche-bottes.”

Dans les bureaux d'une radio privée

Ce contenu a été publié dans Plus vrai que vrai, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *