Cause toujours tu m’intéresses

L’art, seul parapluie au désespoir total

Cause toujours tu m’intéresses

Ce contenu a été publié dans Ketchup ou mayonnaise, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Cause toujours tu m’intéresses

  1. admin dit :

    Exact!! et on peut dire aussi, comme un des personnages de Vargas Llosa “La vie est une tornade de merdes, dans laquelle l’Art est notre seul parapluie.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *