Bonne année de là-haut

GRFT_002Chaque nouvelle année augmente de 1/100 le nombre de siècles futurs qui contempleront, du haut des pyramides, nos petits enfants.

Comment ose-t-on souhaiter la bonne année à qui que ce soit alors que la seule personne à qui l’on pense en ces occasions (soi-même) sait parfaitement que cela ne pourrait se faire qu’à ses dépens?

On souhaite la bonne année aux autres pour se persuader que cette année encore, on arrivera à s’en tirer.

Si on pouvait souhaiter la mauvaise année à certains, on serait déjà plus sûr d’en passer une meilleure!

Ce contenu a été publié dans Silence & éternuements. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *