L’avenir du nucléaire remis en cause

Les propositions commerciales d’Areva fragilisées

Fukushima fait peur au lobby nucléaire

Ce contenu a été publié dans Plus vrai que vrai, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à L’avenir du nucléaire remis en cause

  1. Loupiote dit :

    Effectivement l’EPR a été imaginé pour faire du surf en cas de chute de météorite dans l’Océan Indien. Bien vu l’artiste. Vous faites le même avec un parc éolien, une centrale au charbon ou une centrale CSP ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *