Cause toujours tu m’intéresses

L’art, seul parapluie au désespoir total

Cause toujours tu m’intéresses

Ce contenu a été publié dans Ketchup ou mayonnaise, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Cause toujours tu m’intéresses

  1. admin dit :

    Exact!! et on peut dire aussi, comme un des personnages de Vargas Llosa « La vie est une tornade de merdes, dans laquelle l’Art est notre seul parapluie. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *